PHOENIX Francais //


Le collodion humide est composé entre autres de deux éléments principaux, le collodion Cooper et le nitrate d'argent. Séparément, ils sont tous deux utilisés en médecine, pour la cicatrisation. Ensemble, ces deux éléments forment une émulsion photographique sensible semblable à une fine peau étalée sur plaque de verre.

Cette pellicule sèche peu à peu dès la préparation à la prise de vue, jusqu'à la fin du développement de la photographie. Elle finit par se durcir, se rétracter, parfois se craqueler et souvent changer de couleur. Le parallèle entre cette texture et celle de la peau cicatrisée des grands brûlés étant évident, j'ai décidé d'utiliser le collodion humide pour traiter ce sujet.


"Etre un grand brûlé c’est apprendre à vivre avec un corps marqué, réparé, cabossé, un corps qui tous les jours nous rappellera le jour où tout a basculé."

-Clélia Lebreton

L’être humain est gêné face à la différence. Partager, montrer, c’est briser des silences qui mettent mal à l’aise. Parce que ce qui blesse, c'est le regard des autres, l’ignorance. Ces photographies sont un message de tolérance et d’espoir pour toutes les personnes qui sont contraintes de vivre avec leurs marques.


Clément MARION

PHOENIX English // 


Wet collodion is composed, among other things, of two main elements, Cooper collodion and silver nitrate. Separately, they are both used in medicine, for wound healing. Together, these two elements form a sensitive photographic emulsion similar to a thin skin spread on a glass plate.


This film dries little by little from the preparation for the shooting, until the end of the development of the photograph. It eventually hardens, shrinks, sometimes cracks and often changes color. The parallel between this texture and that of the healed skin of severe burns being obvious, I decided to use wet collodion to treat this subject.

"To be a major burn victim is to learn to live with a scarred, repaired, dented body, a body that every day will remind us of the day when everything changed."
-Clelia Lebreton

Human beings are embarrassed by difference. Sharing, showing, is breaking silences that make you uncomfortable. Because what hurts is the gaze of others, ignorance. These photographs are a message of tolerance and hope for all people who are forced to live with their marks.

Clement MARION

Cliquez ici pour commander le livre inhérent à cette série photographique (French only)

©Clément Marion tous droits réservés.
Using Format